White Snake : Le renouveau de la légende du serpent blanc !

Xuan, un chasseur de serpents, trouve une jeune femme errant dans les montagnes. Elle a perdu la mémoire et ne se souvient que de son prénom, Blanca. Le chasseur décide de l’aider à retrouver son identité. Mais de dangereux esprits et de puissantes créatures vont se dresser sur leur chemin, car il s’avère que Blanca n’est vraisemblablement pas humaine…


Pour leur premier long-métrage d’animation, Amp Wong et Ji Zhao nous offrent un véritable renouveau de la mythique légende du serpent blanc ! Entre décors somptueux, scènes de combats époustouflants et personnages haut en couleur, laissez WHITE SNAKE vous en mettre plein les mirettes ! Sorti en 2019, il s’agit d’ailleurs du préquel de GREEN SNAKE disponible sur Netflix.

La légende du serpent blanc 🐍

Derrière ce film, une légende très célèbre dans les contrées chinoises : la légende du serpent blanc. Cette légende met en scène la rencontre et l’histoire d’amour entre un serpent blanc, devenu femme après des siècles de méditation et un apothicaire qui l’aurait sauvée dans une vie antérieure. Vous l’aurez compris, avec WHITE SNAKE, Amp Wong et Ji Zhao nous content cette fameuse rencontre entre ces deux âmes à travers Blanca et Xuan. À savoir que cette légende a été la source de nombreuses adaptations littéraires et cinématographiques. Parmi les adaptations les plus notables, nous pouvons citer GREEN SNAKE de Tsui Hark (d’ailleurs… si un éditeur tombe sur cette critique, pensez à rééditer ce film chez nous, svp) !

Un film audacieux 🎬

Au-delà de son aspect visuel et cinématographique (on y reviendra après), ne prenez pas WHITE SNAKE comme un film banal sur une énième adaptation de conte pour les 9 ans et plus ! Bien au contraire, le film se démarque comme étant la première adaptation animée de cette légende. Mais est également très audacieuse dans ses choix et sa mise en scène. En respect avec son époque de Chine impériale, le film n’hésite pas à monter des morts de personnages (principalement des soldats) de façon très crue ; même si peu visible pour les plus jeunes, les spectateurs aguerris s’en rendront compte assez facilement. Côté amour, le film n’est pas en reste, car nous fait part d’une très belle scène sensuelle (sans spoiler) vers le milieu du film. Adapté pour les plus jeunes, WHITE SNAKE saura aussi plaire aux moins jeunes par son côté mature.

Une beauté visuelle 🌸

Le point fort de cette œuvre ? Décidément son aspect visuel qui nous a émerveillé ! En plus de son souci du détail, le studio Light Chaser nous offre de somptueux paysages variés, allant des grandes vallées fleuries aux belles métropoles impériales en passant par des lieux mystérieux / fantaisistes, le tout agrémenté d’infinis montages karstique ; caractéristique du sud-ouest de la Chine et particulièrement de la région d’Hunan. Ces paysages de montages ont également inspiré James CAMERON pour AVATAR ! On ne va pas vous mentir, nous avons un immense coup de cœur pour les vallées en fleurs qui composent une grande partie des décors du film. Un choix que nous devons à Tang YANWEN (direction artistique). On appréciera par ailleurs le character-design des personnages, qui, même avec la CGI, nous montre sans confession son inspiration issue des animes des années 80’s / 90’s ; un choix que nous devons ici à Cui YUEMEI (direction artistique des personnages).

Une réalisation qui bouge 🎥

Le second point fort de WHITE SNAKE ? Sa réalisation ! Bien que le début du film nous laisse une impression d’être un film classique, on tombera vite en surprise par la composition des plans de toute beauté, voir poétique et surtout à ses scènes d’actions dynamiques avec des mouvements de caméras à la fois rapides et nerveux qui n’ont absolument rien à envier aux grosses productions ! Au-delà de ça, le film n’a pas peur de tenter toute une variété de plans et mouvements de caméras audacieux qui feront pleinement plonger le spectateur dans chaque instant de l’œuvre, notamment dans ses scènes d’actions et de combats, qui sont clairement la fierté de WHITE SNAKE ! On en reste encore sans voix et les amateurs de sakuga vont en prendre plein les yeux !

LES PERSONNAGES 👫

Parmi les libertés prises par WHITE SNAKE, on notera la relation évolutive entre Blanca et Xuan. La relation entre les deux héros va évoluer de manière crescendo, qui laisse le temps à chacun de prendre confiance. Une évolution à la fois logique, mais qui manque quand même pas mal de nos jours. On appréciera les personnages de Vera, la sœur de Blanca ; bien qu’un peu dure avec Xuan et Dudou (le fidèle compagnon à quatre pattes de Xuan qui nous réserve bien des surprises au film du film). On notera cependant la très faible exploitation de certains personnages comme la maîtresse des serpents ou encore le Grand Daoshi, ce qui est assez dommage pour ce premier opus. Malheureusement, nous ne pouvons nous empêcher d’avoir un gros coup de cœur pour la séduisante et terrifiante patronne de la Jade précieuse (a.k.a. Baoqing Fox) et ses drôles de sbires.

LES DÉTAILS QUI CHANGENT LA DONNE 💡

En plus des détails apportés au film, on appréciera la poésie de la bande-originale qui remplie parfaitement son rôle de nous transporter dans cet univers fantastique. Cependant, notre coup de cœur se portera majoritairement sur les scènes chantées ; en effet, pour une adaptation française complète, les chansons sont traduites en français : précisément la scène de chant entre Xuan et Blanca vers le milieu du film, en début de leur escapade. L’adaptation française d’Hélène Grisvard et la direction artistique d’Alexandra Corréa permettent à Maxime Van Santfoort (voix française de Xuan) et Séverine CAYRON (voix française de Blanca) de nous offrir un sublime morceau qu’on espère retrouver dans une édition blu-ray !

Petit détail qui nous a légèrement sotie du film est plus d’un point de vue technique (aucune idée si cela vient du DCP utilisé pour les projections de presse ou alors un souci d’export chez KMBO) mais on a constaté une légère baisse de fréquence d’images vers l’un des climax du film quand Xuan et Dudou reviennent chez la patronne de la Jade précieuse, comme si on passait de 25 i/s à 18 i/ms. C’est assez discret sur les 10 secondes où le souci est présent, mais ça reste visible et c’est assez curieux…

NOTE DE LA RÉDACTION : 4/5

Avec WHITE SNAKE, Amp Wong et Ji Zhao donnent une nouvelle vision de la légende du serpent blanc et du folklore chinois. Véritable claque visuelle, WHITE SNAKE se démarque en grande partie par la qualité de sa direction artistique, ses plans et ses mouvements de caméra pour les scènes d’actions, véritablement digne d’un gros blockbuster. Si vous avez apprécié GREEN SNAKE, alors ne perdez pas une seconde, et foncez voir ce préquel qui saura plaire aux petits et aux grands !

TITRE ORIGINAL : Baishe: Yuanqi
GENRE : Fantastique
TECHNIQUE : Animation CGI
DURÉE : 98 minutes (1h38)
PAYS : Chine

DATE DE SORTIE FR : 9 février 2022
RÉALISATION : Amp Wong & Ji Zhao
AVEC : Zhe Zhang, Tianxiang Yang, He Zhang
PRODUCTION : Light Chaser & Warner Bros.
DISTRIBUTEUR FR : KMBO

© 2019 Light Chaser Animation Studios / Warner Bros. All Rights Reserved

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

FERMER