The Fable – Tome 1 : Le quotidien d’un tueur pro

Muni de son arme favorite, un pistolet Nighthawk couleur anthracite, “Fable” est un tueur professionnel craint de toute la pègre japonaise. Hommes politiques, mafieux, personnalités publiques.. Ce génie de l’assassinat peut envoyer n’importe laquelle de ses cibles six pieds sous terre. Et en six secondes, si le cœur lui en dit. Sauf qu’un beau jour, son commanditaire lui ordonne de tout mettre en pause et de mener la vie d’un citoyen ordinaire, dans la planque d’un clan de yakuzas à Osaka. Interdiction de tuer ou d’attaquer qui que ce soit pendant une année entière. Pour cette arme humaine au tempérament imprévisible, entourée de criminels à la gâchette facile, c’est le plus dur des contrats qui commence..


Est-ce que vous aimez les meurtres ? Si vous répondez oui, vous êtes étrange, et vous serez surtout déçu ! Le tueur le plus professionnel du Japon prend une année sabbatique forcée pour se reposer et profiter d’une vie d’humain normal. Une règle : pas. un. crime ! Cependant, lorsqu’on est Akira SATO, on est forcément rattrapé par les habitudes de son ex vie de tueur pro.

UN SEINEN QUI FAIT PLEURER DE RIRE

The Fable
© Katsuhisa Minami / Kodansha Ltd.

THE FABLE est une perle rare du manga et possède de nombreuses qualités, mais sa principale est sûrement l’humour. Devant les pages, on se retrouve à sourire et même rire tant les scénarios sont loufoques et partent dans des tournants auxquels on aurait jamais pu s’attendre.

Le personnage de Akira SATO est hilarant tant il est ignorant des codes de la société et de comment agir avec les autres. Bien qu’il soit un génie du meurtre, il est extrêmement mauvais dans tout ce qui touche le relationnel. Que ce soit avec ses proches ou des inconnus, il est brutalement honnête, logique, sans réfléchir aux conséquences de ses mots. Il n’est cependant pas dénué d’empathie et possède une notion du bien et du mal. Les autres personnages n’ont pas à rougir car ils ont des moments humoristiques et une personnalité propre à eux. Ils ne sont pas tous attachants, mais sont bien écrits.

UN ASPECT PLUS SOMBRE

The Fable
© Katsuhisa Minami / Kodansha Ltd.

Avec un aspect slice of life, c’est un seinen avec un fil rouge et une progression qui ne se perd pas dans ses moments humoristiques. On peut rire comme on veut de Akira SATO, mais lorsqu’il devient Fable, il est sacrément cool. Rien à voir avec la personne qu’on a vu avoir des fous rires nu devant sa télé. J’aime la manière dont nous sommes transporté dans l’ambiance et le moment où on se dit ”là, ça va péter”. On a accès au point de vue des ennemis et des informations qu’ils ont sur Fable, dont lui n’est pas au courant, et on voit les deux bouts se lier peu à peu. Ça donne envie de lire la suite!

Il y a des moments qui sont plus durs à lire parce qu’on y voit des crimes dégoûtants. Mais c’est une partie de l’histoire qui nous aide à forger de la haine contre les antagonistes pour mieux apprécier les voir souffrir par la suite. Certains moments du manga ont été moins agréables et peuvent devenir très sombres assez rapidement. C’est le genre de chose que je n’apprécie pas à grande dose, mais c’est assez rare dans ce manga pour ne pas s’en rendre malade. Avis cependant aux personnes les plus sensibles, il n’est pas notion de gore mais notamment d’abus, de stalking…

UN STYLE RAFRAICHISSANT

The Fable
© Katsuhisa Minami / Kodansha Ltd.

C’est un seinen, alors on a l’habitude de croiser des styles qui diffèrent des shonen. Mais si vous êtes fan des styles de dessins différents comme je le suis, THE FABLE fera votre bonheur!

Ici, on est sur quelque chose de réaliste, avec des visages qui ne possèdent pas des traits abusés dans les proportions, mais plus dans les expressions. Les têtes que font des personnages parfois sont vraiment caricaturaux au possible, c’est drôle et original. J’ai beaucoup apprécié ma lecture en partie parce que même si les personnages ont souvent les même traits (cheveux noirs, vêtements de ville, etc.). On peut reconnaître les personnages les plus importants très facilement, le visage de Fable est à la fois si peu expressif et si expressif, ça contribue grandement à son personnage.

On m’a fait découvrir THE FABLE (merci encore), depuis j’ai du mal à fermer ma bouche quand j’aborde le sujet. Un seinen incroyable qui n’a pas assez de fans. Katsuhisa MINAMILE nous offre une œuvre au scénario excellent au style unique, avec des personnages radicaux. Alors qu’est-ce que tu attends ? Va découvrir THE FABLE !

TITRE ORIGINAL : The Fable
GENRE : Seinen
TYPE : Action, Drame
PAYS : Japon
AUTEUR : Katsuhisa Minami
ÉDITEUR ORIGINAL : Kodansha
ÉDITEUR FRANÇAIS : Pika Édition
© Katsuhisa Minami / Kodansha Ltd.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *