Tokyo Aliens – Tome 1 : La chasse aux aliens commence !

Akira Gunji découvre l'existence des aliens après sa rencontre avec l'un d'entre eux, il réalise également que ceux-ci ne sont pas traités comme de simples créatures: tout comme les humains, les aliens possèdent des visa qui leur permet d'habiter et visiter la Terre en toute légalité. Pour ceux qui ne suivent pas les lois, il existe une police spécifique aux extraterrestres. Akira finira par rejoindre cette police, désirant en apprendre plus sur des choses qu'on lui cache depuis son enfance..

UN SHONEN QUI SOULÈVE DES PROBLÉMATIQUES SOCIÉTALES

Tokyo Aliens © NAOE/SQUARE ENIX
bark bark bark © NAOE/SQUARE ENIX

Lorsque j’ai commencé à lire TOKYO ALIENS, j’ai soupiré en pensant me retrouver devant un shonen où les gentils tuent les méchants et c’est tout. Il faut dire que le début m’a donné l’impression que c’était ce genre de manga, mais ce n’est pas le cas !

Nous avons la chance d’avoir un héro qui questionne les agissements des personnages autour de lui et qui vient compliquer la notion du bien et du mal en faisant ami-ami avec une alien. J’apprécie également le fait que les personnages aliens ne sont pas des monstres mais possèdent une apparence humaine, une réelle personnalité et une motivation plutôt que de simplement servir de chair à canon pour les protagonistes. Ils touchent à la compassion du lecteur et nous permet de voir de nous-même que TOKYO ALIENS ne sera pas noir ou blanc, mais nuancé dans son écriture.

Le manga soulève aussi des problématiques qui résonnent avec le monde réel. Les discriminations que subissent les aliens et la manière dont ils sont traités est similaire à quelque chose que l’on peut voir dans la vraie vie.

Tous ces points font de TOKYO ALIENS quelque chose de bien plus profond qu’un simple shonen, avec un aspect psychologique bien construit, qui est quelque chose que j’adore! Il n’empêche que le manga est aussi humoristique à des moments, mêlant la légèreté à des aspects plus sombre.

UN STYLE DE DESSIN soigné

Tokyo Aliens © NAOE/SQUARE ENIX
© NAOE/SQUARE ENIX

Si vous aimez les personnages qui sont beau (majoritairement masculin, pour l’instant) et les scènes de combat dynamiques alors vous allez forcément apprécier le style de TOKYO ALIENS ! Il faut dire que NAOE a un style vraiment bon et reconnaissable, les scènes de combat sont détaillées et belles, les scènes plus simple n’ont pas à rougir au niveau de leur qualité également, mais SURTOUT, les personnages sont beau. Moi ? Baver ?

Bon, je crache le morceau, j’ai eu un petit coup de cœur pour Reiji que vous pouvez voir plus haut, il a un design charismatique qui me plaît particulièrement.

Mais si je peux être honnête, il y a une chose que je reproche. Je trouve que bien que le style est vraiment bon et que les personnages sont jolis, ils sont un peu oubliable. Ils n’ont pas une tenue ou un élément qui les rend réellement unique et distinguable dans un océan de personnages de manga, je pense que j’aurais un peu de mal à les reconnaître dessinés par quelqu’un d’autre de NAOE.

Leur personnalité est intéressante également, et même si ils ne me font pas vraiment vibrer pour le moment, je suis sûre que je vais m’y attacher au fur et à mesure des tomes.

EN BREF, UN SHONEN AVEC BEAUCOUP DE PROMESSES

Tokyo Aliens © NAOE/SQUARE ENIX
© NAOE/SQUARE ENIX

J’ai passé un bon moment lors de ma lecture de TOKYO ALIENS et j’en suis sortie avec l’envie d’en lire plus, je pense que c’est un shonen qui a de l’avenir et qui est intéressant. Je continuerais de le suivre, merci à Kana pour la découverte !

TOKYO ALIENS de NAOE est bien écrit. C’est beau, avec un style visuel très détaillé. La seule chose qui lui manque, c’est de l’originalité au niveau de ses personnages, ce qui a fait baisser sa note. À suivre dans le second volume !

TITRE ORIGINAL : Tokyo Aliens
GENRE : Shonen
TYPE : Suspense / Science-Fiction / Extra-terrestre
PAYS : Japon
AUTEUR : NAOE
ILLUSTRATEUR : NAOE
ÉDITEUR ORIGINAL : Square Enix
ÉDITEUR FRANÇAIS : Kana
© NAOE/SQUARE ENIX

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *