Le parcours de Sol Hms sur Twitch en tant que VTuber

Avec près de 4,000 followers sur Twitch, et après avoir organisé des salons virtuels dans le jeu FINAL FANTASY XIV, rencontre avec Sol. Découvrez son parcours en tant que VTubeuse francophone, créatrice de contenu sur de nombreux RPG, mais également de festivals In-Game !

Je te laisse te présenter, histoire que l’on te connaisse mieux !

Sol : Je suis VTubeuse sur FFXIV. Streamer sur Twitch principalement, YouTube également, mais c’est rare ! Je vais essayer de rendre celle-ci plus active; je suis une grosse joueuse de FFXIV mais aussi de RPG.

Comment as-tu découvert ton envie de faire du stream ?

Sol : Ça a commencé en 2017. C’était au moment où j’avais acheté une PS4 pour jouer à FINAL FANTASY XIV. Je voulais juste partager avec mes potes en vocal. Petit à petit les gens ont commencé à venir, mais on n’était pas nombreux, 5-10 tout au plus. Je n’avais aucun équipement, je streamais directement depuis le GoLive de Playstation, et je voulais pas spécialement me lancer dans le Twitch Game. Je lançais des lives au feeling pendant 6 mois. Mais ça restait en petit comité qui n’avait pas pour vocation d’aller plus loin. Puis le Covid en 2020 est tombé, j’ai commencé à reprendre les streams pour les copains, d’autant plus que FFXIV était sur une période creuse et ne proposait pas beaucoup de contenu, alors on montrait nos péripéties avec le groupe en live.

Comment as-tu découvert le VTubing ?

Sol : Il y a une personne qui m’avait dit que ça serait bien d’avoir une présence à l’écran, et je connaissais un peu de loin le VTubing. Mais vraiment de loin, comme quand on touche avec son bâton de loin en mode “qu’est-ce que c’est que ce truc ?”. Par la suite, je m’y suis intéressée très rapidement vers décembre 2019 grâce à Gura et Nyanners.

Reference sheet de sol
Qu’est-ce qui te passionne dans ce concept de VTuber ?

Sol : Je trouve ça fun ! En fait ce qui m’a tout de suite intéressée c’est : “comment ça marche ?”, “comment je peux le faire aussi ?”. Je me suis rendu compte très vite que je n’avais pas d’argent à investir dedans. Je me suis intéressée aux applications gratuites et au côté technique. Je n’étais pas du tout sur le côté “kawaii” sur le moment. Je suis resté 3 mois avec un modèle créé sur ces logiciels. C’est après que j’ai eu le premier avatar Live2D avec mon premier salaire Twitch.

Tu ouvres un champ de possibilités infinies avec l’avatar, tu avais également fait des modifications à l’occasion d’Halloween!

Sol : Oui c’est ça qui est bien justement, ça évolue tout le temps. Entre les artistes qui découvrent des nouvelles choses en matière de rigging (squelettage), ou alors sur VTube Studio, le logiciel que la plupart des VTubers 2D utilisent pour y importer leur modèle.

VTube Studio travaille avec NVIDIA ?

Sol : Absolument ! C’est en perpétuelle évolution ! C’est trop bien car il y a toujours pleins de choses à faire dessus. Je découvre tous les jours de nouvelles fonctionnalités. Je ne les exploite pas au maximum, car il y a énormément de plug-in qu’on peut ajouter. Mais on peut le faire fonctionner avec streamdeck et même avec des bots. Ils ont une communauté au top, tellement bienveillante et réactive, ça rend son utilisation tellement agréable.

Qu’est-ce qui est compliqué lorsqu’on se lance en tant que VTuber ? Il y a le prix bien évidemment mais selon toi qu’est-ce qui est dur également ?

Sol : La partie financière est bien évidemment un frein. Mais ce qui est compliqué c’est d’avoir un artiste qui accepte ta demande. Il y a beaucoup de personnes qui veulent un modèle pour un nombre très limité de places ! Même si aujourd’hui il y a beaucoup plus d’artistes qui s’y mettent. C’est le bon filon, bien que le prix soit une grosse difficulté. Le prix est justifié car ton modèle représente ton stream, ta marque ! Une autre difficulté est que l’étiquette de VTuber est perçue de manière péjorative par certaines personnes.

À partir de quel moment tu t’es dit : “J’aime ça, je veux continuer à stream” ?

Sol : J’aimais bien streamer, comme je l’ai dit précédemment, j’étais avec ma PS4. C’était un moment où j’étais au chômage et où je montrais mes déboires sur FFXIV à 3 ou 4 personnes. C’est une période que je vois avec nostalgie, car c’était 3 mois qui m’ont paru 3 ans de pur bonheur ! Discuter avec les gens, rigoler, garder les rediffusions de ces moments à la manière d’un album photo. Tout ça combiné m’a fait aimer le stream. Je suis ensuite passée sur PC pour essayer de proposer un contenu plus qualitatif.

Quel est le point important de tes streams ?

Sol : Lire le chat, parler avec les gens ! Il faut savoir que je suis une personne très casanière et je ne vais pas facilement vers les gens, donc parler avec les viewers est ce qui me plaît le plus !

Cette interview est disponible en version vidéo sur la chaîne YouTube d’Arthur Winley.

Suivez Sol Hms sur l’ensemble de ses réseaux
TwitterTwitchYouTubeDiscord

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *